La collaboration à l’œuvre: Sommairse des cas

Foyers de soins de longue durée

 

Expérience
Une résidente d’un foyer de soins de longue durée s’est plainte que les nouveaux employés avaient besoin de davantage d’orientation et de formation afin d’améliorer la continuité des soins pour les résidents. Elle a également demandé davantage de courtoisie, et spécifiquement que les nouveaux employés se présentent avant de commencer à prodiguer les soins.

Règlement
L’Ombudsman des patients a médié une discussion entre la résidente et les administrateurs du foyer de soins de longue durée. Le foyer a convenu de revoir sa politique d’accueil et d’intégration et il a confirmé que chaque nouvel employé devait suivre une orientation et que chaque employé existant recevait une formation en ligne obligatoire. L’administration a également convenu de songer à lancer une campagne « Bonjour, je m’appelle » pour rappeler aux employés l’importance de se présenter avant le début des soins et pour les encourager à le faire.

Expérience
Une résidente d’un foyer de soins de longue durée a changé sa procuration. En raison de la nature complexe du régime de soins de la résidente et de la situation, les administrateurs du foyer de soins de longue durée éprouvaient des préoccupations relativement à la reconnaissance de la nouvelle procuration.

Cette réaction a miné la confiance qui régnait entre les membres de la famille et le foyer de soins de longue durée. La famille, qui craignait les représailles parce que la résidente vivait encore sous les soins des employés du foyer, s’est sentie obligée de ne pas insister davantage sur la question.

Règlement
L’Ombudsman des patients a facilité la communication entre la famille et le foyer de soins de longue durée. La nouvelle procuration a fini par être reconnue.
La discussion s’est également traduite par un régime de soins révisé et des précisions quant à la manière dont les décisions futures seraient transmises.

Expérience
Un résident d’un foyer de soins de longue durée atteint de démence a été envoyé à l’hôpital en raison de son agitation et de son anxiété. Bien que le résident ne faisait de mal à personne, le personnel du foyer considérait qu’il était très difficile de répondre à ses besoins. À l’hôpital, le comportement du patient s’est amélioré, et il a reçu son congé. Toutefois, le foyer de soins de longue durée a refusé de reprendre le patient.

Règlement
L’Ombudsman des patients a facilité des discussions qui ont permis le retour du résident au foyer de soins de longue durée, et elle a mis le soignant en contact avec la Ligne ACTION des Soins de longue durée du ministère de la Santé et des Soins de longue durée afin que celui-ci puisse soulever des préoccupations supplémentaires relativement à la conformité avec la Loi sur les foyers de soins de longue durée.

 

 

Est cette page utile?