La collaboration à l’œuvre: Sommairse des cas

Hôpital public

 

Expérience
Le soignant d’un patient qui avait besoin de visites fréquentes à l’hôpital en tant que patient externe s’est plaint que le processus de relations avec les patients de l’hôpital était peu clair et difficile à utiliser.

Règlement
Après avoir discuté de ces préoccupations avec l’Ombudsman des patients, l’hôpital a accepté de réviser son processus de relations avec les patients et de rendre l’information à ce sujet plus accessible au public afin de venir en aide aux futurs patients.

Expérience
Lors d’une hospitalisation involontaire en vertu de la Loi sur la santé mentale, un patient a déclaré avoir été agressé. Le patient s’est plaint par la suite que l’hôpital n’avait pas réagi de façon adéquate à l’agression déclarée.

Règlement
L’Ombudsman des patients a déterminé que bien que l’hôpital ait consigné la déclaration du patient, les dossiers médicaux ne contenaient aucune indication que l’hôpital avait suivi sa politique interne relativement à la réponse à l’agression présumée. Par la suite, l’hôpital a présenté des excuses et a mis à jour ses politiques internes pour éviter qu’un incident semblable se reproduise.

Expérience
Un homme a subi un AVC, qui a provoqué des défis physiques et médicaux importants. Il a initialement été transporté en ambulance à un hôpital pour y recevoir des traitements spécialisés, puis aussitôt que son état s’est stabilisé, il a été transféré à son hôpital local. Plus tard, parce qu’il avait des besoins en matière de soins de longue durée qui étaient trop complexes pour un foyer de soins de longue durée, il a été transféré de nouveau à un hôpital pour soins continus complexes – situé loin de la maison de sa soignante. Celle-ci ne conduisait pas et souffrait elle-même de plusieurs troubles de santé chroniques. La soignante ne comprenait pas pourquoi son mari devait être transféré vers un nouvel hôpital, particulièrement un qui était situé si loin de sa demeure.

Règlement
L’Ombudsman des patients a contribué à faciliter la communication entre l’hôpital et la soignante pour l’aider à mieux comprendre les motifs du transfert, et elle a également contribué à faciliter le transfert du patient vers un autre hôpital de soins continus complexes qui était plus accessible pour la soignante.

Expérience
Après avoir subi une procédure médicale, un patient qui n’avait pas d’assurance médicale supplémentaire a demandé d’être installé dans une salle commune à l’hôpital. Comme aucune place n’était disponible, le patient a été installé dans une chambre à deux lits et les employés de l’hôpital lui ont expliqué que le copaiement pour la chambre à deux lits ne lui serait pas facturé. Lors de son congé, le taux pour la chambre à deux lits lui a été facturé.

Règlement
L’Ombudsman des patients a examiné les préoccupations du patient relativement à l’hôpital et l’on a convenu qu’il y avait eu un flagrant manque de communication. L’hôpital a convenu de revoir sa politique en matière de facturation de l’hébergement des patients et de transmettre cette politique aux patients de façon plus efficace. L’hôpital a également remboursé au patient le montant total de la chambre à deux lits.

Expérience
Un patient qui ne bénéficiait d’aucun système de soutien informel souffrait beaucoup et avait besoin d’une chirurgie ambulatoire le plus tôt possible. La politique de l’hôpital exigeait que de tels patients soient accompagnés chez eux après leur congé. Le patient a essayé d’expliquer que personne n’était disponible pour l’aider. En raison de cette politique, l’hôpital a annulé la chirurgie.

Règlement
L’Ombudsman des patients a œuvré en tant que facilitatrice entre l’hôpital et le patient pour trouver une solution : la chirurgie a été replanifiée et l’hôpital a accepté de garder le patient jusqu’au lendemain en tant que patient hospitalisé.

 

 

Avez-vous trouvé cette page utile?